Le contenu récent

Retrouvez en un clin d'oeil dans cette section tout le contenu récemment ajouté sur notre site!
17
oct.
2011

Article sur Robin Carrue (US Montauban) dans la Dépêche

Tennis de table. Robin, 8 ans, meilleur poussin français

La semaine dernière dans la salle de l'USM, gymnase Louis Sabatié. Le père de Robin Carrue vient le chercher. Robin ne veut pas rentrer. Pas encore. Depuis quatre ans, le tennis de table a envahi la vie de cette famille. Car Robin aime, adore le tennis de table. Depuis septembre il est même le numéro un français chez les poussins (sur 1437 classés officiellement). Un classement logique quand vous pensez que l'an dernier, face à des joueurs plus âgés que lui, il était déjà « presque » à leur niveau. Et comme les « grands » sont montés au dessus il devient normalement le numéro un. Aujourd'hui, personne de son âge ne lui résiste et on ne sait pas où ce petit bonhomme au palmarès éloquent s'arrêtera : vainqueur des trois derniers tournois régionaux de détection sans perdre un seul set (il visera la passe de quatre en début d'année prochaine), vainqueur d'un Top zone regroupant les meilleurs joueurs des régions de l'ouest de la France, des médailles et des titres en compétitions départementales…

Autant dire qu'à l'USM tennis de table on est fier de ce talent. « Franchement, on n'a jamais vu un jeune joueur comme lui à l'USM. Il est incroyable » explique son coach Albaran Mollinard. Lequel se rappelle avec émotion la première fois quand il a vu Robin : « C'était lors d'un Vital sport à Décathlon, il n'avait que quatre ans. Il a dit à ses parents qu'il voulait jouer au ping-pong. Il n'avait jamais touché une raquette ! J'étais un peu sceptique, je ne prends pas les gamins si jeunes. Je lui ai alors demandé de jongler et il l'a fait sans problème. Je l'ai ensuite mis derrière la table et ce fut une révélation. En coup droit, en revers, il renvoyait la balle très facilement ; on voyait bien qu'il avait d'énormes capacités techniques. J'étais bluffé ». Depuis, Albaran ne quitte (presque) plus Robin. Il a l'autorisation d'aller le chercher à l'école et ensuite direction la salle du gymnase Louis Sabatier pour de longues heures d'entraînement.
« Il n'aime pas perdre »

Si Robin passe beaucoup de temps à s'entraîner, il ne délaisse pour autant pas son existence. « C'est un enfant scolarisé tout à fait normalement et qui joue comme tout enfant avec ses copains. Sauf qu'une fois qu'il a une raquette en main et qu'il se présente derrière la table il se transforme et vraie machine à gagner (rires). C'est d'ailleurs un de ses petits défauts : il n'aime pas perdre. Mais c'est un enfant qui écoute beaucoup les conseils et qui se concentre pendant toutes les séances » insiste Albaran Mollinard. Et il n'est pas le seul à s'être rendu compte des capacités de Robin Carrue, dont le nom est désormais bien connu dans le milieu, puisqu'un équipementier a décidé l'an dernier de le sponsoriser. Offre gentiment refusée par la famille qui garde la tête sur les épaules. Pour l'heure, Robin Carrue a conscience qu'il est un bon joueur, sans plus. Il s'amuse. Avec ses deux copains d'entraînement Léo Braillon et Mattéo Granier (avec lesquels il participe aux compétitions par équipes avec l'USM, dont les intercomités du 23 au 26 octobre au CREPS de Toulouse pour l'équipe du département du 82), il enchaîne les séances. Toujours pour le plaisir. Avec l'équipe de départementale 3 de l'USM, il fait aussi sensation. Robin Carrue est un phénomène. Vraiment. Raquette en main, alors qu'il dépasse à peine de la table, il impressionne.

La Dépêche du Midi
Édition du 16 octobre 2011

Lien vers l'article en ligne : http://www.ladepeche.fr/article/2011/10/16/1193858-tennis-de-table-robin-8-ans-meilleur-poussin-francais.html